Tout d’abord un petit rappel de l’essentiel :

Une onde est une vibration qui se propage sans transport de matière. On peut distinguer les ondes sonores qui ont besoin d’un milieu matériel pour se propager et les ondes électromagnétiques comme la lumière qui se propagent dans tout milieu transparent et homogène ainsi que dans le vide : c’est pourquoi, la lumière issue du soleil nous parvient du vide interplanétaire.

Un film sur pellicule, une cassette vidéo, une cassette audio ou un disque vinyle ont toujours été des supports analogiques pour enregistrer ces ondes, avant l’utilisation massive des ordinateurs.

L’analogique est né avec le début de l’électricité tandis que le numérique est apparu plus récemment avec l’ère de l’informatique.

Le principe de l’analogique est de reproduire le signal à enregistrer (audio, vidéo…) sous forme photochimique, électromagnétique ou électromécanique, sur un support  physique (pellicule de film, bande magnétique ou polychlorure de vinyle, etc).

Par exemple lorsque l’on enregistre un signal audio avec un magnétophone à cassette, le signal présent sur la bande suivra les mêmes amplitudes ( » la même courbe « ) que l’onde sonore (avec plus ou moins de fidélité suivant la qualité du matériel et le soin que l’on apporte à l’opération).

En numérique le signal analogique à enregistrer est « digitalisé » grâce à un
circuit électronique intégré appelé Convertisseur Analogique-Numérique – CAN – ou ADC, Analog to Digital Converter  (d’où notre nom –> AnalogDigit).

Après cette conversion le signal n’est plus qu’une suite de  » 0  » et de  » 1 « .

Cette suite de nombres est soumise à un calculateur (DSP : Digital Signal Processor). L’avantage de cette technique réside dans la puissance de ce calculateur à exécuter des algorithmes qui conféreront au signal numérique de sortie, les caractéristiques souhaitées sans avoir recours à des composants électroniques, très sensibles aux perturbations électromagnétiques qui dégraderaient la pureté du signal.

Après un traitement en numérique, tout signal (vidéo ou audio) devra revenir à sa forme analogique de départ. Le signal numérique fourni par le calculateur est reconverti finalement en signal analogique par un CNA (Convertisseur Numérique-Analogique) pour ensuite être amplifié et restitué par les enceintes.

Il faut bien garder à l’esprit que le numérique ne sert (dans le cas d’un signal audio ou vidéo) qu’au transport et au stockage des données. En effet nos oreilles et nos yeux ne savent ni entendre ni voir en numérique ! ! !